Ce site est en cours de réalisation.

 


18 Jun 2018

News 367 "Reste à charge zéro: soyons réaliste"

Edito 367: Reste à charge zéro: soyons réaliste

  Sommaire

- Edito : " Reste à cgarge zéro, soyons réalistes" par P.Y Besse

- Les laboratoires craignent pour leur avenir

- Convention dentaire : ambiguïtés

- Difficultés de mastication

- Les CD broient du noir

- La Presse en parle, de qui et de quoi ?

-  Licenciements ( encore..)


imageEdito 367 18 juin 2018:  Reste à charge Zéro : Soyons réalistes

Que nous le voulions ou pas, le reste à charge zéro est une avancée sociale importante qui restera au bilan du  quinquennat du Président de la République, Emanuel Macron.
Un succès politique doublé d’une opération de communication médiatique réussie avec son annonce officielle lors du congrès de la Mutualité française par  le Président de la République en personne qui a fait la une des médias durant toute cette semaine.
Une mesure très populaire contre laquelle il est difficile de trouver des opposants objectifs en dehors de certains chirurgiens- dentistes et de quelques prothésistes aux ordres dont les manifestations ou protestations n’ont eu aucun écho favorable dans les médias ou auprès des politiques et des patients.
Surtout que cette nouvelle convention ne devrait pas impacter les résultats de la grande majorité des cabinets dentaires, car si la nouvelle convention plafonne à la baisse certains actes de quelques dizaines d’euros, ceux-ci seront compensés par la revalorisation des actes soins conservateurs plus nombreux au quotidien. D’autre part, avec trois paniers de soins dont un libre, les chirurgiens-dentistes auront toute latitude pour proposer à leurs patients des travaux de qualité ou innovants.
Aussi, au regard de tous ces éléments, nous ne devrions pas craindre de conséquences économiques négatives pour nos laboratoires. Alors pourquoi les syndicats dentaires de chirurgiens-dentistes se sont-ils opposés à la présence des prothésistes dentaires lors des négociations de cette convention ?
Par hégémonie, par stratégie et par cupidité,  seuls interlocuteurs du dentaire, ils ont pu faire courir toutes les rumeurs possibles, nous laissant croire qu’ils allaient être fortement impactés et  contraints de faire appel aux prothèses low-costs pour survivre.  Une stratégie qui a marché sur certains prothésistes qui ont appelé à manifester pour la défense des revenus de leurs clients chirurgiens-dentistes et à se préparer à baisser leurs tarifs de laboratoire pour sauver les cabinets dentaires.
Dès le début des négociations, l’APD a dénoncé les propos alarmistes et les déclarations outrancières ou orientées de certains, refusant d’appeler à manifester pour des revendications corporatistes qui ne nous concernaient pas et sans aucune contrepartie.
Et il y a fort à parier que les revenus 2021 des praticiens continueront de progresser comme ils le font depuis des années
Aujourd’hui comme hier, l’APD maintient ses propositions et attend avec impatience le congrès de septembre annoncé à l’issue du Dental Forum pour débattre et définir avec l’Unppd une ligne politique commune ambitieuse pour l’avenir de notre profession.
Pierre-Yves Besse Président de l’APD  pybesse@apd-asso.fr


More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr


sitemap xml