Prothésiste dentaire : une profession méconnue

 

 


25 Mar 2019

News 402 : "Et maintenant"

Sommaire newsletter 402 du 25 mars 2019

 -Edito :" Et maintenant"

 -Anthogyr devient Staumann Group

 -Questions et réponses sur la convention

 -Le passeport supra- implantaire

 -Petites annonces

 image

Edito 402  « Et maintenant »
Il y a 9 mois, Pierre-Yves Besse écrivait un édito (4 juin 2018 édito 365)    Intitulé : « Qualité : élitisme ou pragmatisme? » annonçant la couleur :
« …La nouvelle convention qui sera signée par les Chirurgiens-dentistes… laissera la Sécurité sociale et les assureurs complémentaires remplacer la notion de qualité ou d’excellence, par celle de meilleur rapport qualité/prix. Aussi, à l’avenir, nous devrons faire preuve de pragmatisme pour offrir différents niveaux de prestations, de matériaux et de qualités, allant du basique à l’excellence afin de répondre aux nouvelles et différentes exigences de nos clients chirurgiens-dentistes…. »
Et pourtant, nombre de prothésistes dentaires étaient restés dans leur starting-block. Croyant faire de bonnes affaires avec les CCDELI ou les prêcheurs du déconventionnement, boudant, critiquant et surtout ne lisant pas nos articles et nos réflexions, ils se retrouvent actuellement un peu perdus. Ce sont de nouvelles adhésions à nos « newsletters adhérents » que nous récoltons, et nous nous en félicitons.
Aujourd’hui tout le monde dentaire se met à faire des réunions sur la nouvelle convention, même ceux qui ne l’ont pas signée, et même les fournisseurs. Quant aux importateurs, ce ne sont pas les derniers à avoir compris comment allait fonctionner cette convention. Cette dernière se mettra en place le 1 avril, et il est maintenant certain que nombre de praticiens vont en ressentir les aspects positifs pour leur cabinet dentaire. Aucun recours en conseil d’État n’a été déposé. De toute façon, sans convention signée, c’était le règlement arbitral qui s’appliquait.
Reste le modèle de devis qui poserait problème, quant aux propositions formulées par les praticiens. Nous leur faisons confiance pour résoudre ce problème, et s’en sortir pour toujours bénéficier d’une marge confortable sur nos fabrications.
Si j’ai toujours affirmé que pour nous, prothésistes dentaires, s’adapter était une façon de subir, j’en conviens, sur le thème conventionnel, c’est bien de l’adaptation à de nouveaux produits qu’il convient  de nous aligner, sur les schémas que nous offrent la convention, et dont l’UNPPD nous a permis d’en reproduire quelques extraits pour nos adhérents. Néanmoins, toutes ces réformes laissent perplexe plus d’un confrère, au regard des changements de production, mais surtout d’un retour sur investissement, comme le montre l’inquiétude de nombreux prothésistes dentaires.
Devant ce constat qui nous est imposé sans que nous n’ayons, contrairement aux autres fabricants (lunettes, audioprothèses), aucun mot à dire, étant exclus des discussions pour des raisons déjà évoquées ici, nous devons plus que jamais être unis et nous rassembler autour de projets communs. Nous avons proposé dernièrement  aux représentants du secteur prothétique dentaire, par courrier, d’agir vers une communication grand public sous le signe de la valorisation des fabrications française. Quant aux propositions de l’APD, elles restent plus que jamais d’actualité, évidemment.
JJ Miller Secrétaire Général de l’APD

More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr twitter.com/apdasso


sitemap xml