Prothésiste dentaire : une profession méconnue

 

 


21 Oct 2019

News 427 "Made in France + système qualité"

Newsletter 427 du 21 octobre 2019  NON ADHERENT

Sommaire :

- Edito : « Made in France + système qualité » : une nécessité.

- La procédure de sauvegarde

- Des labos qui informent les patients

- Fraude aux soins dentaires

- Les CD , ça marche pour eux

soumier.jpeg

Édito 427
« Made in France + système qualité » : une nécessité.
La qualité peut se définir comme l'« aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques d'un objet (produit, service,...) à satisfaire des exigences ». La qualité se définit également comme un produit ou un service qui convient au prescripteur ou à l’acheteur (le même dans notre domaine prothétique). Il existe également d’autres nombreuses définitions de la qualité d’un produit ou d’un service.
Les directives et réglementations, européennes et françaises,  concernant notre activité n’exigent pas la mise en place d’un système qualité complet pour les fabricants de dispositifs médicaux sur mesure. Néanmoins, un audit complet de l’entreprise permet de corriger nombre d’erreurs ou de défaut dans la gesti on de la qualité.
Cependant les exigences essentielles de sécurité et de santé émises dans le code de santé publique, les évaluations des matériaux adéquates, les contrôles avant expéditions, les vérifications de la formation initiales et continue du personnel… Sont bien du ressort du fabricant et non du prescripteur. C’est un aspect complémentaire aux différents diplômes de notre profession. Il en va de la responsabilité du fabricant de DMSM.
La fabrication assistée par ordinateur va aider le concepteur et le fabricant de prothèses dentaires à revoir ses définitions de qualité, c’est indiscutable. Il en sera de même avec les empreintes optiques qui espérons-le, seront bien plus fiables à ce que ce que nous constatons régulièrement dans les laboratoires, et qui sont le début de la non-qualité.
Comme nous l’avions écrit dans la dernière newsletter, le Made in France est une volonté économique voire écologique, un état d’esprit. Mais nous devons aller plus loin : justifier notre qualité.
La volonté des créateurs de la marque « France Prothese Dentaire » a été d’agréer des laboratoires de fabrication locale, au regard des différents rapports officiels, des articles journalistiques, des reportages dans les médias télévisés, des demandes des associations de patients, et de certains praticiens bien entendu (hors syndicats). Nous avons été les premiers à le faire.         
Faut-il aujourd’hui adopter un système, instaurant en plus du Made In France, un audit qualité, faute d’un statut professionnel que nous refusent les décideurs (et les syndicats dentaires) ? Certains de nos adhérents ont déjà intégré ce processus. L’APD est prête à toutes discussions sur le sujet.
Bernard Soumier Vice-Président de l’APD bsoumier@apd-asso.fr

More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr https://twitter.com/apdasso


sitemap xml