Prothésiste dentaire : une profession méconnue

 

 


20 Jul 2020

News 474 "Tableau d'honneur Ă  Claude Landez"

tableau_honneur4.jpg

Tableau d'honneur Ă  Claude Landez

landez.jpg

Claude Landez : prothésiste humaniste

                                    

  Claude avait un charme et un pouvoir d’attraction lorsqu’il intervenait .Claude était avant tout un homme généreux et disponible. Rentré en urgence de Corse en 2008 et après avoir été opéré du cœur, j’avais eu une conversation téléphonique, alors qu’il était sur son lit d’hôpital, concernant sa future participation à « nos rencontres APD » auxquelles il comptait fortement participer.

  La Corse justement qu’il rejoignait souvent , pour séjourner dans sa maison à Pinarellu où ses voisins s’appelaient Stéphane Freiss, Michel Sardou ou Michel Constantin. Ce dernier, acteur de cinéma reconnu, après avoir été capitaine de l’équipe de France de volley, animait un club de ce sport à Pinarellu… Où le rejoignait Claude. J’ai appris, en faisant ce tableau d’honneur que Claude pratiquait également le volley et avait créé une « corpro » de volleyeurs, avec les employés de son labo et d’autres prothésistes dentaires dans les années soixante-dix. La Land Rover trônait à côté de sa maison, symbole de tous ses périples africains. En la voyant, on se mettait immédiatement à rêver.

 

  D’origine Ardéchoise et Aveyronnaise, Claude avait créé un laboratoire à Issy les Moulineaux, puis s’était associé à trois autres prothésistes dentaires, Jacques Gastine, Bruno Honoré, Jacques Lerondeau, pour créer LDA avenue du Maine 75014 Paris, l’un des plus importants laboratoires de la région parisienne.

Lorsque nous voyions Claude animer une conférence on ne pouvait que le respecter. Il a fait partie des vingt glorieuses années de notre profession entre 1965 et 1985 au cours desquelles la céramique a tellement évolué, mais avec tellement d’échecs, que nul ne les ayant vécus, ne peut imaginer. Il a donné ses lettres de noblesse à notre profession avec les meilleurs des prothésistes dentaires de l’époque ( Lagneaux, Pichard. Michaelli, Pradoux, Ollier, Lambart, Ganzo, Landez, Hugon, Gastine.) Une époque où la céramique dentaire était une véritable épopée. Ce fut le début des interventions publiques et des conférences, où les prothésistes dentaires communiquèrent, aussi bien sur leurs échecs techniques que sur leurs succès. D’introvertis, ils devinrent extravertis, avec l’aide de courageux dentistes et stomatologues.

 

  Modeste et généreux, il aimait conseiller, enseigner et dispenser son savoir qui était immense. Bruno Giordano me disait garder le souvenir, où venant de s’installer, Claude était venu dans son laboratoire, l’encourager en lui souhaitant une belle réussite, ce qui fut fait.

Il était aussi capable de s’émerveiller devant l’apparition de la CFAO, avec une petite inquiétude, un changement d’époque. Quant aux importations de prothèses chinoises, nous avions le même point de vue.

Il avait aussi « bourlingué » avec Marcel Louvet Fondateur de la Société Franco-Suisse (devenue Fransor) et je me souviens de toutes ces incroyables anecdotes recueillies lors d’un déjeuner préparé par Marcel, dans son usine, en janvier 2006.Q quel personnage également, avec des ombres et de la lumière.

 

Claude avait créé TAA, « Trans Africa Association », Association de terrain née en 1984 d’une collaboration avec le Dr Robert Bugugnani , enfant spirituel du grand Leibowitch, composée de professionnels et de coopérants bénévoles résolus à apporter leur contribution dans le domaine de la santé, de l’éducatif, du sanitaire et du social. C’est au Burkina Fasso, pays démuni de l’Afrique sahélienne que se sont portés tous ses efforts pendant ces 25 dernières années. TAA a notamment réalisé 27 équipements dentaires complets et 1 laboratoire de prothèse dentaire entièrement équipé au CHR de Ouahigouya

En tout, 75 missions furent menées à bien.

Trouver des donateurs, acheminer produits pharmaceutiques, médicaux, dentaires, et jusqu’à même apprendre la céramique aux prothésistes locaux, ce fut l’infatigable bénévolat de Claude et de Michèle, avec qui il devait fêter ses noces d’or. «  Tout cela est le fruit de l’engagement d’une espèce rare, générosité et altruisme bien dirigés, celui d’un couple que tous ceux qui ont le privilège de le connaître n’ont pu qu’aimer et admirer : Claude et Michèle, sa femme son alter ego. » disait Docteur Robert Bugugnani (décédé en décembre 2019) lors de ses obsèques.

  Autant d’actions qui ont été récompensées en 1995 par l’Ordre du Mérite Burkinabé pour services rendus à la Nation, après celui de l’Ordre du Mérite français en 1977. Médailles qu’il ne portait jamais, dont il ne parlait jamais. Il ne ressentait pas le besoin de se montrer, modestie oblige.

 

Claude avait été CET ( Conseiller de l'enseignement technologique) à l'Éducation Nationale, et l’un des fondateurs Club Français de Céra­mique en compagnie du professeur Raymond Leibowitch qu’il présida également. « Leibo » qu’il faudra bien aussi honorer, un homme de caractère, humaniste lui aussi, qui venait avenue du Maine pour échanger et partager, leurs propres expériences professionnelles.

Il intervenait parfois au sein du syndicat parisien des prothésistes dentaires pour motiver notre profession à se battre pour un niveau supérieur d’enseignement, type bac +3. Il avait également parmi sa clientèle le professeur Guy Penne, doyen de la faculté dentaire qui devint conseiller du président Mitterrand.

Claude était aussi expert judiciaire près de la Cour d’Appel de Paris . Par ailleurs, il donnait régulièrement des conférences en France et à l'étranger et il était l'auteur de nombreuses publications. Ses relations étaient éclectiques, ce qui enrichissait son savoir et son humanisme.

 

Parmi les truculentes histoires qui ont émaillé sa vie , celle d’avoir appareillé un célèbre Président d’Afrique très lié à la France et réciproquement. Claude était arrivé en compagnie de Robert Bugugnani à l’aéroport de cette capitale africaine où les attendait en grande pompe Mercedes blanche et cérémoniale. Travail en binôme effectué avec succès, quelques mots malencontreux échangés dans leur chambre d’hôtel et ayant été interceptés par des gens dont c’étaient le métier, ils furent priés de quitter le pays par le premier avion venu…

Dans ces tableaux d’honneur à notre profession , j’ai voulu honorer les personnes, qui en plus de leur métier, se sont données corps et âme à des passions et à des actions continues. Claude Landez, c’était la générosité qui faisait partie de sa nature « il avait compris qu’un don ne devait pas être un abandon » (Robert Bugugnani). Avec Michèle, il récoltait du matériel et des produits spécialisés (médicaments, équipement dentaire de cabinet et de laboratoires.) mais pour être certains qu’ils arriveraient bien à destination, ils participaient à leur transport routier et à leur distribution. «  Claude Landez s'acquittait de ce véritable apostolat, avec silence et modestie. »

Nous l’avons quitté dans une église remplie de tous ses très nombreux amis en novembre 2008, accompagné d’un orchestre de jazz qu’il aimait tant, pour le cimetière Montparnasse.

Une phrase parcourue l’assistance résumant l’ami de tous les prothésistes dentaire «  Claude, on te croyait presque éternel. Ton cœur t’a trahi, toi qui en avais tant. »

Jean-Jacques Miller jjmiller@apd-asso.fr

 

Ps : Je tiens à remercier Philippe Landez, Claude Canton, Michel Cavaillez..de m’avoir apporté leur témoignage pour ce tableau d’honneur.

 

P.s : Être humaniste c’est travailler pour une meilleure compréhension du monde, c’est la solidarité avec autrui, c’est faire fi de sa vanité. C’est attribuer les mêmes droits aux hommes tout en sachant qu’ils sont différents . C’est cultiver la tolérance, c’est respecter l’homme. C’est donner à l’autre le droit de penser autre chose que ce que l’on aimerait qu’il pense. C’est donner à l’autre le droit d’exprimer autre chose que ce que l’on voudrait, en notre for intérieur, entendre. C’est adapter son action à la capacité de recevoir de son partenaire, C’est avoir du cœur tant en actes qu’en paroles, tant en paroles qu’en actes. C’est enfin être convaincu que l’effort ne trouve sa récompense que dans sa propre conscience....

  landez_3.jpg

landez_2.jpg

capture5.jpg

taa.jpg

taa3.jpg

landez_bugugnani.jpg


P.s: Afin de complèter nos tableaux d'honneur, nous recherchons tous témoignages concernant le Professeur Raymond Leibowitch.

Ecrire: apd@apd-asso.fr

More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr https://twitter.com/apdasso


sitemap xml