Prothésiste dentaire : une profession méconnue

 

 


05 Nov 2018

News 382 "Je voulais vous informer que je fermais mon laboratoire"

Edito 381 05 nov.2018 :Je voulais vous informer que je fermais mon laboratoire.

 Sommaire:

- Lettre à l'APD et aux prothésistes dentaires

- Retour des bridges collés

- Les petits colis chinois

- Pubs interdites et Pubs autorisées?

- Communiqué de la Mutualité Française ( tarifs)


image

Monsieur le Président de l’APD, et son bureau.
Je voulais vous informer que je fermais mon laboratoire.
Je me suis installée le 1 novembre 1995, je ferme le 1 novembre 2018.
23 années de travail acharné, de sacrifices de stress......

Je ferme, car il n'y a plus chez nous, ou peu,  de dentistes Français (déjà très dur avec nous pour les prix) Nous trouvons des dentistes Roumain, formés en Roumanie.
Mes tarifs déjà peu élevés pour gagner correctement ma vie (CCM 100€/119E,CC 40E....) Ces nouveaux dentistes (certain très douteux et connus de la sécu et de l'ordre des dentistes) me demandent de diviser par 2 mes prix!!!! car eux, ils paient beaucoup moins  leurs prothèses (labo en France :Paris, fabriquées ????? ).
Ce qui est très dur, je me retrouve sans revenu, pas de chômage, un matériel sans beaucoup de valeur...J'ai engraissée le RSI, je me répète, fais des heures et des heures, pour me retrouver avec des très très gros problèmes financiers .Mon métier était  prothésiste, quoi faire  après, pas vraiment de travail dans ma région pour les femmes. Mon fils fait des études dans une grande ville, pas le droit aux bourses, car pas de chômage. Le tunnel est noir et très long..
Notre très beau métier est en mutation, il faut en profiter pour nous faire reconnaitre à notre juste valeur et monter dans le train des décisionnaires pour ne plus subir.
Des idées, des solutions: relever le niveau d’étude :BTS ...en alternance pour commencer , une cohésion entre prothésistes , se faire connaitre du public :expliquer notre métier , nos prix ,nos salaires (qui sont erronés par les journalistes ,les documents).
Je suis extrêmement triste de quitter de cette façon un métier qui me passionnait (je ne suis pas la seule et pas la dernière). Notre passion, notre métier comme il existe aujourd’hui,  va disparaitre (même si les médias disent que c'est  une profession en pleine expansion "RMC"). J’espère qu'il renaitra plus fort, à sa juste valeur, avec une certaine reconnaissance.
Nos chers dentistes s’apercevront que nous étions des binômes lorsque nous aurons disparu.
Je vous remercie pour vos articles et votre présence.
Cordialement
Christine M. Prothésiste Dentaire (52 ans)

More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr


sitemap xml