Prothésiste dentaire : une profession méconnue

 

 


07 May 2018

News 360 "Dentaire : tromperie ou compromission?"

Edito : Dentaire : tromperie ou compromission?

Sommaire

 -Ce que dit l'enquête de la DGCCRF

- Vidéo de la table ronde politique Dental Forum 2018

- Prothèse dentaire du 3 ème millénaire



 

 Edito 360 09 mai 2018
 Dentaire : tromperie ou compromission ?
L’enquête publiée  par  la DGCCRF, démontre les dérives et abus qu’autorise le devis dentaire actuel et nous conforte dans la pertinence et l’urgence de nos propositions en faveur de l’information du patient. 
Depuis des années nous ne cessons d’alerter les autorités sur les publicités abusives, voire illégales, ou encore sur l’inadéquation du chiffre d’affaires et les effectifs de certains laboratoires estampillés «  Made in France » et dont profitent sciemment certains chirurgiens-dentistes.

En 2015, nous avons présenté et remis un dossier particulièrement étoffé et détaillé au Ministère de l’Economie, en présence des responsables santé de la DGCCRF, dans lequel nous dénoncions tous les faits évoqués dans l’enquête publiée cette semaine, que ce soit sur les laboratoires d’importations, mais également sur les pratiques de certains cabinets dentaires. Le même dossier  avaient été envoyés à Madame Marisol Touraine, Ministre de la Santé, restées sans réponses. 

Sur le site internet "France Prothèse Dentaire", nous dénonçons depuis des années les pratiques illégales  et tricheries des laboratoires d’importation qui séduisent les appétits  mercantiles de certains chirurgiens-dentistes, pour ne pas dire de plus en plus de chirurgiens-dentistes, ce qui explique pourquoi certains cabinets dentaires ont été épinglés et condamnés également par la DGCCRF.

Mais cela n’est pas du gout de tous, de certains chirurgiens-dentistes bien sûr mais également de certains prothésistes dentaires prêt à tout pour plaire à leurs donneurs d’ordres, au motif que ces derniers ont toujours raison parce qu’ils sont dix fois plus nombreux que nous. Ces mêmes prothésistes dentaires, qui sous la menace de quelques chirurgiens-dentistes extrémistes très actifs sur les réseaux sociaux, n’osent pas rejoindre "France Prothèse Dentaire" ou "CQLAB", ou encore les organisations professionnelles qui les défendent. Une entrave syndicale et des menaces à boycott strictement interdites et sanctionnables dont le seul but des auteurs est le maintien de leur monopôle et revenus.
Cette enquête de la DGCCRF  démontre une fois de plus que les informations données aux patients sont insuffisantes voir trompeuses et  qu’il faut aller plus loin dans l’information du patient consommateur, par la remise obligatoire de la facture du laboratoire au patient avec  le certificat de conformité.  Ainsi le patient pourrait vérifier l’adéquation entre son devis dentaire et la facture du laboratoire ( ce qui sera le sujet d'une prochaine newsletter). Nous pourrions même aller plus loin et revendiquer une loi qui exige copie de la facture du laboratoire et du certificat de conformité en vue des remboursements sociaux, comme cela existe déjà dans d’autres disciples médicales, interdisant du même coût les fraudes réprimées par la loi anti-cadeaux.
Il nous appartient de poursuivre nos actions afin que les élus politiques  continus de légiférer dans l’intérêt des patients consommateurs, dans l’intérêt de nos laboratoires, et non plus comme dans le passé, pour préserver les intérêts d’une seule profession.

Pierre-Yves Besse Président de l'APD  pybesse@apd-asso.fr 

More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr


sitemap xml