Ce site est en cours de réalisation.

 


22 Oct 2018

News 380 "Délégation de tâches"

Edito : Délégation de tâches

Sommaire:

 - QE prothèses dentaires d'importation

 - Démographie et dentisterie

-  Sécurité de vos données

  image
Edito 380/ 22octobre 2018
Délégation de tâches
Le président du SNOF (syndicat des ophtalmologistes de France) rappelle que les opticiens peuvent actuellement renouveler les lunettes avec une ordonnance médicale, pendant 3 à 5 ans suivant l’âge du porteur. Une solution « qui permet de faire pas mal de choses, mais qui est mal connu et c’est ça qu’il faut développer ». … Les opticiens « sont dans un circuit de vente et ce n’est pas le rôle d’un agent commercial de faire de la médecine. Cela pose un problème de conflit entre la prescription et la vente puisque l’opticien a intérêt à renouveler les équipements optiques. »
Pouvons-nous comparer la profession de chirurgien-dentiste et celle d’ophtalmologiste ? Si toutes les deux opèrent dans le domaine médical, l’une tire ses revenus uniquement des soins, et l’autre principalement d’un handicap nécessitant la pose de prothèses dentaires. De fait également, comme le rappelle le président du SNOF : « il y a conflit d’intérêts entre prescription et vente » (rappelons que ce sont les syndicats dentaires qui ont refusé le terme prix d’achat sur les devis dentaire, pour le remplacer par prix de vente)
Si la démographie des ophtalmologistes est catastrophique, celle des chirurgiens-dentistes n’en est pas moins alarmante dans certains départements et la venue d’un tiers de ressortissants de pays étrangers (principalement de l’UE) ces dernières années, explique un peu cela.
Si l’opticien est désormais mis en avant, à condition d’acquérir une formation plus médicale principalement pour des dépistages de l’acuité visuelle, c’est que les syndicats médicaux sont conscients que les ophtalmologistes doivent consacrer plus de temps à des actes à plus forte valeur médical, au regard également du rapport de la Cour des comptes*.
L’APD non seulement prêche pour que des délégations de taches soient données aux prothésistes dentaires qualifiés, et également que les conflits d’intérêts au cabinet dentaire soient sanctionnés, c’est-à-dire l’interdiction pure et simple de la fabrication des prothèses dentaires dans un cabinet médical, et par un personnel non habilité à le faire.
Le pouvoir politique doit faire respecter les lois,  et les parlementaires voter des lois qui correspondent à l’évolution de la médecine et de la compétence des auxiliaires médicaux capables d’aider les praticiens au mieux de l’intérêt des patients. C’est ce que constamment les différents rapports de la Cour des comptes et de l’autorité de la concurrence ont écrit depuis des années concernant le domaine dentaire. Il est dommage que le statut des assistants dentaires ou celui un jour des hygiénistes se fassent sous la contrainte. Il en sera de même pour l’évolution de notre profession lorsque cesseront l’attribution de toutes les prérogatives aux chirurgiens-dentistes, que les codes déontologiques des médecins et des chirurgiens-dentistes seront unifiés, que nos compétences soient reconnues, entérinées.Les transformations des différents métiers de l’œil et de l’optique, au service des patients, nous montrent l’un des exemples à suivre.
JJ Miller Secrétaire Général de  l’APD

More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr


sitemap xml