Prothésiste dentaire : une profession méconnue

 

 


02 Jan 2021

Lettre de l'APD 493 "Remerciements et exemples"

2020_oups.gif


Édito 493

  "Remerciements et exemples "

Combien sont-ils ? Des centaines assurément, un millier peut-être .

Du 18 mars et pendant huit semaines les cabinets dentaires ont été fermés étant considérés comme vecteur s de propagation de la Covid.

Les prothésistes dentaires furent les seuls, pendant cette période, à pouvoir réparer les appareils résine des patients, et nombreux furent les laboratoires qui reçurent des appels de patients désespérés de ne pouvoir manger correctement, résultante d’une prothèse cassée. Nombreux furent ces prothésistes dentaires qui effectuèrent ces réparations considérées par les instances ordinales et judiciaires comme illégales, si elles ne résultaient pas d'une prescription médicale. L'ordre ne considérait pas comme une urgence les fractures de prothèse, les urgences étaient réservées aux cas infectieux ou douloureux. Je me joins à tous les patients pour remercier tous ces prothésistes dentaires qui ont effectué des actes de santé publique. Un exemple à ne pas oublier, voire à honorer.

Pendant ce temps se déroulait notamment sur Facebook un cycle de conférences animées par des prothésistes dentaires de talent, au sein d'un logo "French Touch". Nous fûmes relativement nombreux à regarder voire à apprendre, à travers cet instrument de diffusion du savoir.Des Prothésistes Dentaires qui viendront défendre en 2021 notre profession et le Made In France, comment pourrait-il en être autrement.

Néanmoins, les visioconférences ne remplaceront nullement les rapports humains d'une salle de conférences.

Dans notre milieu professionnel où le français est encore très mal maîtrisé, je constate la nouvelle propension à employer des anglicismes que l'on utilisait déjà il y a 30 ans par paresse intellectuelle, voire par snobisme.Les anglicismes sont utiles s'ils ne remplacent pas de mots en français. C'est lorsqu'ils les subrogent que cela devient problématique. La "newsletter" de l'APD deviendra la "lettre de l'APD" en 2021, un mea culpa.

Nos remerciements vont aussi à tous les prothésistes dentaires , chefs d'entreprise ou salariés, à tous les commerciaux, aux écoles privées de prothèses, aux apprentis, aux patients, aux retraités, sans oublier les assistantes dentaires et les chirurgiens-dentistes… Chacun dans sa catégorie, parfois timidement, mais conscient de la valorisation de la fabrication des prothèses dentaires en France, a joué le jeu en utilisant les masques physiques ou virtuels, et le sigle #jeChoisisleSourireMadeInFrance dès le 30 juin, début de la campagne de promotion de notre profession vers le grand public. Merci à eux d'avoir participé à des actions en faveur d’enfants malades en partenariat avec l’association « Sourire d’enfant » par un geste altruiste. Ils ont, eux aussi, montré l'exemple.

Les vœux de l'"Association Perspectives Dentaires" sont avant tout professionnels . La création d'une nouvelle appellation " Made in France" en faveur de notre profession et d'une filière nationale forte de 20 000 prothésistes dentaires, devrait valoriser tous les laboratoires adhérents et fabriquant exclusivement sur le territoire national. Cette demande fut exprimée lors du dental Forum le 13 avril 2018 par tous les participants à la table ronde. Cela deviendra une réalité en 2021.

Meilleurs vœux à tous pour 2021.

Le bureau de l'APD apd@apd-asso.fr

   Dimanche 3 janvier 2021 à 7h42 sur France Inter

   france_inter_souriez.jpg

    pdf.jpg Souriez français !

Souriez français !

C'est un peu le message des prothésistes dentaires alors qu'on fête en ce début d'année les un an du reste à charge zéro sur le dentaire, autrement dit l'accès à des prothèses sans dépassement d'honoraire.

Un progrès pour le patient, bien sûr, mais le risque est aussi qu'on se tourne de plus en plus vers des prothèses à bas cout venues de l'étranger. Attention aux mauvaises surprises préviennent les prothésistes qui défendent évidemment le made in France.

Sur 13 millions de prothèses dentaires posées chaque année en France, un quart d'entre elles viendraient déjà de l'étranger : de Chine, de Turquie, de Madagascar... Il est vrai que le cout de fabrication est alléchant et tire les prix vers le bas. Une couronne en céramique produite en France revient ainsi à 120 euros à peu près, quand la même produite en Chine coute 50 euros.

Dans le contexte du reste à charge zéro, dont le but est bel et bien d'équiper les français avec une offre de base pas trop chère, la tentation est donc grande d'aller chercher ces produits bon marché. Alors avec la crise du Covid, on a du mal à savoir ce qui s'est réellement passé ces derniers mois en France sur le marché de la prothèse, mais la profession est inquiète.

Les prothèses dentaires en France, c'est 20000 salariés, plus de 3000 entreprises et le frémissement est là : un chiffre d'affaire orienté à la baisse et des importations qui progressent d'année en année.

Pourtant la prothèse française a ses mérites et ses avantages rappelle Sébastien Milliasseau, prothésiste et meilleur ouvrier de France. Selon lui, à l'heure où les Français veulent du circuit court et font de plus en plus attention à ce qu'ils mangent, il serait temps nous qu'ils sachent aussi ce qu'on installe dans leur bouche !

Par VĂ©ronique Julia ( France Inter )

Nous avons aimé en 2020 :

media.io_nvlvesib.gif


More...


Association Perspectives Dentaires, ( association loi 1901). 19 av, sainte marie 94160 Saint Mandé. contact@apd-asso.fr https://twitter.com/apdasso


sitemap xml